AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinju Kuro
You're just wasting your time
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 20
Localisation : Entre quatre murs.

Feuille de personnage
Âge: 15 perles.
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Jouer avec le temps.

MessageSujet: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Sam 26 Nov - 21:52

Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ?
Shinju Kuro et Enero W. S. Brody. ♪


Même histoire, même scénario. Pour une seconde fois dans ma vie, j'étais seule et perdue dans un endroit que je ne connaissais guère, mais cette fois-ci, j'avais l'impression que cette nouvelle étape de ma vie allait rester dans ma tête. La dernière fois, celle de l'orphelinat, j'étais encore trop jeune pour m'apercevoir, pour comprendre ce qui m'arrivais, mais maintenant, tout était clair.

Je sortis de la voiture avec ma valise. Oui, ma vielle valise, celle que ma mère, ma vraie mère m'avait acheté lorsque j'étais toute jeune. Je m'en souviens encore. Elle m'avait souris d'une drôle de façon, comme si elle était triste. Ma maman ne se sentait pas bien durant ces temps-là, parce qu'elle savait que nous deux, c'était bientôt fini et qu'elle allait bientôt me porter à ce fichu orphelinat, celui qui m'a appris à avoir peur de la vie. Mais bon, Osef de ma vie... Je pris une grande respiration. C'était un nouveau départ, un troisième. J'avais hâte. Pas d'avoir des cours, pas d'aller rencontrer ces gens qui se diront sans doute amis de ma personne, mais bien d'aller dans ma chambre. Est-ce que je serais seule ? J'ai toujours trouvé ça chiant des chambres à plusieurs. Il y en a toujours un qui ronfle. Je marchais en ligne droite, sans me retourner. Je ne voulais pas croiser leurs regards, celui des gens qui m'observait étrangement, comme si j'allais me retourner et les manger en entier... Quoi que ça aurait été bien. Coté ambiance, ce n'était pas mal. Il n'y avait pas trop de malaises et tout le monde semblait avoir quelques amis à qui parler. De quoi parlaient-ils ? Aucune idée. Moi, la seule chose qui attirait mon attention, c'était le bruit que faisait ma valise sur le sol inégal. Des tocs quoi.

Après quelques minutes de marche, j'arrivai à une porte. Sur celle-ci était inscrit un numéro. Celui de la chambre sans doute. Le mien était le 6. S'il y aurait eu deux six de plus, je m'aurais davantage sentis dans mon élément. Dire qu'il y a des cons qui avait donnés un numéro au diable... Ma mère adoptive me l'avait donné une semaine plus tôt. Elle avait sans doute contacté le personnel de l'école pour avoir plus d'informations. Dire que j'étais ici à cause de ma demi-sœur... Non en fait. La vérité, c'était que j'étais ici parce que j'étais spéciale. Très spéciale la Shinju.

Lorsque j'ouvris la porte, c'était désert, mais il y avait tout de même plus d'un lit. Adieu rêves d'être seule dans sa chambre sombre ! Je referma la porte de la chambre, et pris un lit qui semblait appartenir à personne. J'y déposai ma valise et l'ouvrit ensuite. Je voulais me changer. Ma mère ne voulait pas me laisser partir avec les vêtements que je voulais, elle trouvait que ce que je portais n'était pas approprié pour aller dans une école. J'vais t'en faire moi des "Pas approprié" Je pris mon super haut de costume de bain noir et enleva mon t-shirt de groupe. On était pas sur la plage ? Et puis quoi encore ?

Je pris ma mini radio et mon iPod et commença à écouter de la musique, de la vraie. À la maison, je n'avais pas vraiment d'occasions pour en écouter. Ma mère trouvait que ma musique était trop étrange... Chacun ses gouts. Je commençai à observer la chambre plus en profondeur. Je voulais voir tous les détails. Primero, il avait six lits. Chambre six, six personnes, six lits. Il était là mon chiffre du diable ! Chaque personne avait sa petite armoire, question de ranger ses trucs. Comme il n'y avait aucun bibelot et autres choses du genre, j'assumais que j'étais la première personne à m'installer dans la chambre. Pas mal, comme ça, je pouvais choisir le lit que je souhaitais. Le plus gros problème que je voyais de cette chambre, c'est que les murs n'étaient pas noirs.... Décevant. C'est qu'après quelques minutes que j'entendis quelque chose. Quelque chose d'autre que ma musique rock, bien sur.

Et, la porte souvrit...

Spoiler:
 


Dernière édition par Shinju Kuro le Dim 27 Nov - 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Dim 27 Nov - 10:09

La valise à la main, j'avançais dans les couloirs de l'académie. De cette putain d'académie dans laquelle mes parents m'ont envoyé. Ils n'ont pas d'humour, quoi. Je regardai autour de moi. Quelques groupes d'élèves s'y trouvaient, parlant de choses dont je n'ai rien à faire. Mais pourquoi ils m'ont empêché de rester à Paris ?Ils me faisait arrêter les cours, me prenaient une villa et je leur foutait la paix, mais non, sil m'ont envoyés à l'autre bout du monde, au Japon. Je portait ma petite robe gothique noire à volants, avec les cuissardes assorties, et le ruban rouge foncé dans les cheveux. J'avançais en réfléchissant aux magnifiques tags que je pourrai faire sur le mur de l'entrée. J'arrivai à une porte où était indiqué le numéro six. Je poussai la porte en soupirant, et me dirigeai vers le lit près de la fenêtre. Je commençais à ranger mes affaires, les bombes de peinture et les sachets de coke éparpillés dans mes jupes et T-shirt étaient sortis quand je vu une fille. Cheveux noirs et yeux bleus. Je venais de l’apercevoir. Tout comme le fait qu'ils y ait plusieurs lits.

<< Putain, qu'es-ce que tu fous là toi ? >>

Puis j'entendis du rock à fond. Non, pitié ! Pas ça !Je mettais mes mains sur mes oreilles, ne supportant pas cette horrible bruit. Vivement que je puisse mettre Alejandro ou Born this way à fond.
Revenir en haut Aller en bas
Shinju Kuro
You're just wasting your time
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 20
Localisation : Entre quatre murs.

Feuille de personnage
Âge: 15 perles.
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Jouer avec le temps.

MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Dim 27 Nov - 18:47

Lorsque la porte s'ouvrit, une jeune fille entra dans la chambre en soupirant, mais elle ne semblait pas s'apercevoir que j'étais là, Moi, Shinju Kuro. Est-ce qu'elle était aveugle ? Sourde ? Ou bien c'est moi qui était totalement transparente ? Peut-être. En fait, j'aimais bien ce fait. Comme ça, je pourrais passer inaperçue dans cette nouvelle école bombée de gens que je ne connaissais pas, car oui les gens me tombaient sur les nerfs. Moins les autres me connaissaient mieux s'était. La nouvelle venue avait les cheveux blonds. De longs cheveux blonds. Elle entra dans la chambre avec ses choses et se dirigea instinctivement vers la fenêtre et commença à déposer ses choses à leurs places. En général, elle avait des apparences normales. Peut-être un peu gothique et sensible, mais qui aurait cru qu'elle aurait été si directe ? Elle portait une robe noire, une superbe robe noire. Le type de robe que je mettais uniquement lors des évènements les plus spéciaux. Puis, alors qu'elle rangeait ses choses, quelque chose tomba sur le sol... Une chose qui était interdite dans cette école ( Et dans toutes les autres écoles qui se respectent )

- Putain, qu'est-ce que tu fous là toi ?

Elle m'avait enfin vue. Ou devrais-je dire Malheureusement vue. Le fait qu'elle avait échappé ses trucs sur le sol l'avait inquiétée j'imagine. Elle avait donc jeté un coup d'oeil dans la chambre pour voir si quelqu'un avait vu et comme par hasard, moi, j'étais là et j'avais tout vu. Tout. Après quelque temps de réflexion, je m'aperçue d'une chose et cette fameuse chose me tapait sur les nerfs. Elle n'avait pas l'air de comprendre que cette chambre n'était pas que la sienne. C'était la mienne aussi, surtout que j'étais là bien avant elle. Première impression : Gosse de riche. Ouais, elle était sans doute la fille de deux parents millionnaires et avait tout ce qu'elle voulait. Ce n'était que des pré-jugés par contre. De mauvais pré-jugés. Elle se bouche ensuite les oreilles. Oui. L'erreur qu'elle venait de faire. Elle venait de me montrer qu'elle n'aimait pas ma musique. Quel type de musique aimait telle donc ? J'étais quelqu'un qui jugeait souvent les autres d'après leurs vêtements, leur style, leur façon de penser, leur comportement et la musique qu'ils écoutent. La fille aux cheveux blond, côté style et vêtement elle passait. Pour ce qui était de son comportement, elle passait aussi. Ce qui veut dire, une personne chiante. Elle avait été bête avec moi, mais ça, c'était tout simplement parce qu'elle avait choisis la mauvaise personne, mais ça, je ne pouvais pas lui en vouloir. Elle devait apprendre, point. Elle avait donc une note de 6 / 10. Elle passait à 60%. Elle avait donc une chance. Une toute petite chance, mais quand même, c'était bien mieux que rien du tout. Puis, après une minute, je répondis enfin quelque chose :

- Bah c'est pas qu'à toi c'te chambre tu sais ? C'pas parce que t'avais tout ce que tu voulais chez toi que tu vas tout avoir ici. T'es pas dans un palais.

J'avais répondu bête, je dois l'avouer et j'avais bien aimé ma réponse. Je détestais au plus haut point les questions connes. Celons moi, question conne, réponse conne. C'est comme ça que ça marchait. Puis une envie machiavélique me passai par la tête. J'avais le gout de revenir sur l'accident des sacs de poudre. Je me demandais comment elle réagirait. Je le fais ou je ne le fais pas ? Ah pis bon, je le fais.

- Ah au fait, tu peux me dire pourquoi tu prends de c'te merde ? Celle-là, celle que t'as laissé tombé ? J'connais plein de gens qui ont gâché leur vie à en prendre. Et tous disaient qu'il consommait pour oublier leur vie de merde. Et toi, est-ce que c'est pour oublier ta foutue vie de merde ? Hein, c'est ça !?

Je ne savais pas ce qu'elle allait faire. Je ne la connaissais pas encore assez. Je ne la qualifiais même pas encore de connaissance. Juste d'une inconnue. Est-ce qu'elle allait me taper ? Gueuler ou encore pleurer ? Si elle pleurait, je serais bien étonnée, mais, je ne me sentirais pas mal pour autant. Je n'avais pas pitié des autres, vraiment pas. En fait, je trouvais que pleurer c'était que pour les faibles. Je me leva de mon lit et attendis une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Dim 4 Déc - 10:51

- Ouais je sais que c'est pas que ma chambre. Et contrairement à ce que tu penses j'avais pas tout c'que j'voulais chez moi. Et j'y serai restée si je ne m'étais pas fait virée de mon collège.

Et j'y serais volontiers restée, à Paris. Au moins je ne suis pas la seule personne dans cette académie à avoir l'air de faire ce qui me plait. La fille sembla hésiter, puis me demanda pourquoi je prennais de la poudre, pourquoi je "gachais" ma vie. Gaché ma vie ? Elle est bien bonne celle là. Si prendre de la coke c'est gacher sa vie, c'est qu'elle sais pas c'que c'est. Elle se leva, et attendit ma réponse. J'hésita. Allais-je sortir le coup du sucre glace ? J'aimerais bien voir sa tete, au moment ou elle se rendra compte qu'elle s'est trompé. Oh, et puis, passer pour la sale gosse passant son temps à se droguer, c'est plutot fun, j'avoue.

- Tu sais, au pire, c'est ma life, et j'fais c'que j'veux !

Je remis les sachets dans mon sac, aligna mes bombes de peintures sur la commode en face de mon lit, juste à coté de la fenetre, et mis ma valise sous mon lit. La flemme de ranger.
Revenir en haut Aller en bas
Shinju Kuro
You're just wasting your time
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 20
Localisation : Entre quatre murs.

Feuille de personnage
Âge: 15 perles.
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Jouer avec le temps.

MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Dim 4 Déc - 16:21


- Tu sais, au pire, c'est ma life et j'fais c'que j'veux !

Sa réponse m'avait réellement étonnée, je dois l'avouer. En fait, je l'aimais bien. Elle me ressemblait un peu au fond. La seule différence, c'est qu'elle était moins garçon manqué que moi. Elle rangea ensuite ses trucs sur son bureau, comme si elle n'avait pas l'envie de les placer comme il le faut. Je m'approchai légèrement d'elle, question que l'on ai environ deux mètres de distance entre nous. On sait jamais. Elle était peut-être 1 ) super violente 2 ) Je n'avais pas le gout de me battre et 3 ) Je ne connaissais pas sa force non plus.

- Comme tu veux alors, je m'en fou en fais. Mais pour ton information, moi aussi j'en ai déjà pris, mais j'ai essayé d'arrêter, ça l'a marché, mais pour certaines personnes, ça ne marche pas. Mais bon, osef. C'quoi ton nom ?

Oui je voulais connaitre son nom. Un problème avec ça ? Et oui, j'avais déjà consommé. Pendant un peu moins d'un an. Je fumais aussi. De la cigarette quoi. Maintenant, sa simple odeur me lève le coeur. Quand je vois quelqu'un en prendre aussi, ça me donne mal au coeur. Je trouve que dans la vie il y a tellement des trucs mieux à faire que de gâcher sa santé. Cette fille blonde qui se tenait devant moi ne devait pas être une lumière non plus. J'avais appris une chose en consommant. La cigarette, c'est plus dangereux pour la santé, mais la drogue, ça rend mou.

- Et au fait, tu fais des graffitis non ? Moi aussi j'en fais, sauf que je n'ai pas apporté mes trucs. Donc si tu veux, un jour on pourra en faire quelque part ?

Je dois avouer que je m'étais vraiment forcé pour aligner tous ses mots. J'en avais mal à la poitrine. Je n'aimais être sympathique avec les gens que je ne connaissais pas, mais pour avoir des copains, il faut quand même être sympa' quelque part, sinon, l'amitié ne peut pas commencé. Je n'était pas déçue de ce que je lui avais dis par contre, car je savais que tôt ou tard, nous devrions devenir amis, parce que, comme nous étions dans la même chambre, ça n'aurait pas été une superbe idée d'être énnemi avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Mar 6 Déc - 12:29

Ma réponse sembla l'étonner, pourtant elle n'avais rien d'extra-ordinaire. La fille me dit qu'elle aussi en avait pris. Si elle connais les effets pourquoi elle ne la défend pas ? 'fin, faut pas chercher, si elle a voulu arreter, c'est son choix, hein ! Elle me demanda ensuite mon nom.

-Enero...et toi ?

Elle me demanda ensuite si je taguai, et ajouta ensuite qu'elle aussi mais n'avait pas apporter ses bombes de peinture et qu'on pourrait en faire ensemble un jour. Je voyais bien qu'elle se forçait pour se montrer sympathique. Ca tombe bien j'ai trouver un mur de l'académie manquant de décoration.

-Volontiers, à deux c'est plus voyant. J'ai vu un endroit manquant de décorations.

D'un seul coup je me sens moins seule dans cette académie. J'avais peur de tomber dans une classe de premiers de la classe, quel cauchemar ça aurait été.
Revenir en haut Aller en bas
Shinju Kuro
You're just wasting your time
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 20
Localisation : Entre quatre murs.

Feuille de personnage
Âge: 15 perles.
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Jouer avec le temps.

MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Sam 10 Déc - 16:12


-Enero...et toi ?

Elle avait dit son nom. Je ne savais pas si c'était le vrai, mais au moins, elle avait dit quelque chose. C'était déjà pas mal. Certaine personne aurait pu tout simplement me dire : '' Ce n'est pas de tes affaires. ''. Par contre, dans cette situation, c'était un bon départ de connaitre le nom de la personne qui resterait dans la même chambre que moi. Si ce n'était pas son vrai nom, en tout cas, ça ne prendrait que très peu de temps avant de le découvrir. Maintenant, moi aussi je devais le faire. C'est fou ce que l'on peut donner de l'importance à quelques lettres qui se suivent. Est-ce que je devais dire mon vrai nom ou bien en inventer un en attendait ? Je ne la connaissais pas vraiment et peut-être avait-elle un pouvoir vraiment étrange. Pouvoir tuer des gens lorsqu'elle connaissait son nom par exemple... Mais non, je ne croirais pas. Ici, à Fukimura, les gens ont de drôles de pouvoirs, mais je ne crois pas que l'un d'eux puissent tuer les autres aussi facilement, ça serait vraiment trop dangereux sinon... Et aucun parent n'oserait envoyer son enfant ici... Normalement. Et puis, bon, je devais dire mon vrai nom. En tant qu'habituée, je devais dire que les mensonges revenaient toujours contre nous.

- Moi c'est Shinju et les gens qui me connaissent bien me nomme Shin, mais bon... Appelle moi pas comme ça.

Bah quoi ? C'est vrai que je ne la connaissais pas encore et pour moi, seuls mes vrais amis pouvaient me nommer ainsi... Mes vrais amis qui étaient drôlement rares et que je n'avais d'ailleurs pas revu depuis une éternité. En gros, ici, je n'avais pas encore d'amis. Je croyais tout de même que l'idée de mettre quatre filles par chambre allait m'aider à m'en faire. C'était bien dommage que la chambre n'était pas mixte. J'aimais bien parler avec des mecs. Les filles, ça gueulait tout le temps et je crois sérieusement que ça ne changerait jamais. Je dis ça parce que je ne suis pas comme les autres filles. Dans le fond, je suis peut-être tombé d'une autre planète. Je n'ai pas ma place ici. Je ne suis vraiment pas comme ces autres filles. Fin de la discussion.

-Volontiers, à deux c'est plus voyant. J'ai vu un endroit manquant de décorations.

Sa réponse me fut étrangement plaisir. J'étais heureuse qu'elle m'accepte comme ça. S'il y avait bien une chose qui me rendait différente, c'était bien les arts. J'aimais dessiner, peinturer aussi et je ne pouvais pas attendre davantage pour faire une oeuvre sur un mur hideux de cette école complètement loufoque. Je voulais que l'on fasse notre marque pour ne plus être que de simples pions dans cet immense établissement.

- Parfait, j'ai vraiment hâte de faire des oeuvres avec toi ! Au fait, tu fais du graffiti depuis combien d'années ?

Ma voix était naturelle. Je ne me forçais guère pour être sympathique cette fois. Ça me faisait drôle. Je n'avais point l'habitude de parler ainsi aux autres que je ne connaissais que depuis quelques minutes. Elle, c'était complètement différente. 1 ) Elle était dans la même chambre que moi. 2 ) Son style vestimentaire était complètement magnifique. 3 ) Elle était un peu comme moi, côté attitude 4 ) C'était la première fille que je rencontrais dans cette académie et 5 ) Elle aimait les arts. Elle était parfaite pour moi quoi.

Remarquant que nous étions toutes les deux debout, je m'assis sur mon lit puis m'adossa sur le mur qui était juste à l'arrière. Je dois l'avouer, j'avais passé une longue journée et j'était drôlement fatiguée. C'est dur faire de la voiture, surtout quand tes bagages prennent toute la place et que tu ne peux pas fermer les yeux sans que ta valise te tombe dessus. Je finis par donner des petits coups sur mon lit en disant :

- Viens t'asseoir si tu le veux, on va pouvoir parler davantage !

Je m'étonnai à lui sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Sam 17 Déc - 22:02

La fille se nommai Shinju, Shin pour les intimes, et m'informa de ne pas l'appeler comme ça. Ce ne fut qu'après de longues minutes de silence qu'elle se décida à me donner son nom. Quoique je le ferai peut être, je vais y réfléchir. Ouais, je suis le genre de fille a aimer jouer avec les interdictions des autres. Mais bon, Shinju à l'air sympa, donc je pense que je l’appellerai Shinju. Après avoir dit qu'elle avait hâte de taguer les murs avec moi, elle me demanda depuis combien de temps j'en faisait. Alors. Ça a commencé peu avant la drogue, donc à mes... 11 ans.

-Depuis mes 11 ans, soit 3 ans.

Elle tapota son lit en me disant de venir m’asseoir pour discuter, ce que je fit. My God ! Ils sont supers confortables ces lits !Finalement cette académie n'est peut-être pas si mal que ça. Si tout le monde est comme Shinju, je pense que ça sera pas marrant, mais à tout les coups, on est les seules.
Revenir en haut Aller en bas
Shinju Kuro
You're just wasting your time
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 20
Localisation : Entre quatre murs.

Feuille de personnage
Âge: 15 perles.
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Jouer avec le temps.

MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   Ven 6 Jan - 17:52

Avant de s'asseoir, elle répondit à ma question, ce qui était tout à fait normal, vu les circonstances. Après tout, quand quelqu'un vous poses une question, il faut répondre quoi... Bah moi, en tout cas, j'aurais répondu.

-Depuis mes 11 ans, soit 3 ans.

Pas mal, elle avait quand même beaucoup d'expérience. De mon côté, j'étais plutôt du genre à dessiner sur feuille que sur les murs, mais j'avais tout de même quelques fois eu l'occasion d'en faire, à l'orphelinat, bien sûr. Si j'aurais fait ça chez ma famille adoptive, ils m'auraient arraché les bras et tapé avec le bout qui saigne. C'est impensable. En fait, si je m'aurais fait prendre à l'Orphelinat, il m'aurait sans doute arrivé encore pire. Du genre : Regarder une emission pour enfant des heures et des heures. Revenons à nos moutons. Moi-même, je ne savais pas combien d'années d'expérience j'avais. Côté dessin par contre, c'était simple. Je dessinais depuis que je pouvais tenir un crayon dans mes mains. Les oiseaux en moustache et les bon-hommes allumettes, je n'avais jamais connu ça.

Mes pensées se virent interrompu lorsqu'elle s'assit sur le matelas. Comme le lit était extrêmement moelleux, je me déplaçai légèrement par en arrière et me plaça en indien, les jambes croisés. Je lui dis :

- Donc, quand veux-tu commencer ?

Je ne pouvais sérieusement pas attendre pour grapher' sur les murs. J'étais tannée de ne pas avoir une passion que tout le monde pouvait regarder et voir. Sur les feuilles, c'était pas mal, mais comme je n'avais pas vraiment d'amis, je ne pouvais pas vraiment les montrer à qui que ce soit. Maintenant, avec des murs et des bonbonnes, tout le monde pourrait voir ce que nous aurions fait. Je dis nous, parce que pour une fois, je ne suis pas seule. Je suis avec Enero.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoi ? Les murs ne sont même pas noirs ? [Pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Fukimura :: Rps Archivés-
Sauter vers: