AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leona Ravier
La femme de verre.
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 19
Localisation : Bonne question ...

Feuille de personnage
Âge: 15
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Invocation d'un gardien de son choix

MessageSujet: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   Mer 23 Nov - 14:42

Ce matin-là, bien qu'il ne fut pas spécialement désagréable, était éprouvant pour Leona. Il faut dire que le simple fait de devoir sortir son lit à des heures pas possibles du à son insomnie la laissait ronchonne pour la journée. Prenant soin de couper son réveil pour ne réveiller personne, elle se leva une demie-heure avant celui-ci. Bien entendu, elle était rester couchée une heure ou deux, statique, yeux grand ouverts et fixant le sommier au dessus d'elle. Soupirant, excédée, elle repoussa ses draps d'un revers du bras, se leva avec difficulté ses hanches lui faisant mal puis, boitant du côté gauche, rejoignit l'étroite salle de bain. Ayant au préalable préparé ses affaires, elle se lava et s'habilla, puis empoigna son sac de cours et y rangea les affaires dont elle avait besoin pour la matinée. Beaucoup, afin de ne pas devoir faire d'aller-retour dans les chambres, mettaient les cahiers et livres de la journée, mais avec le douloureux dos qu'elle avait, Leona ne pouvait se le permettre. Elle hissa le poids tout d'abord sur une épaule puis glissa son bras derrière la lanière prévue à cet effet, donna une impulsion sur le bas du sac afin de le remonter quelque peu, puis dans une grimace de douleur entreprit de traverser la pièce sans un bruit. Elle entrouvrit la porte, faisant passer le moins de lumière possible, et se glissa dans la fine faille. Sa silhouette plutôt fluette l'y aidait, c'était sûr. Toujours le plus silencieusement du monde, elle ferma très doucement la porte derrière elle, et fut éblouie par la vive lumière du couloir. Les grandes fenêtres longeant ce dernier emplissaient le lieux d'une lueur que Leona jugeait d'atroce.

*Je hais le soleil !* pensa-t-elle en grimaçant à nouveau.

Une chose était sûre, elle adorait râler. Elle frotta ses yeux larmoyants du bas de la bien trop longue manche de sa grosse veste, regarda le sol un instant le temps de s'habituer à la lumière. Sous cet angle, elle ne voyait que les stries incessantes du parquet, ses bottes noires, ses bas de charbon et sa jupe courte de la même couleur. Une vue à laquelle elle faisait face chaque matin et qu'elle détestait tant elle la connaissait par coeur. Une ou deux minutes après, elle pu enfin faire face aux rayons du soleil qui, en ce petit matin, se faisaient déjà vifs et agressifs pour la rétine d'adolescents à peine réveillés. Ayant essuyé ce début de matinée qui commençait comme tous les autres, à savoir plutôt mal étant donné le pessimisme de la jeune femme, elle se tourna vers la direction des escaliers et fit quelques pas avant de s'apprêter à s'engouffrer dans les marches. Mais un bruit de pas la fit regarder derrière elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yachiru Kusajishi
Membre validé(e) ~
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   Ven 25 Nov - 18:03

    Un matin. Un matin comme les autres où tu te retrouves dans ton lit, réveillée sans vraiment savoir pourquoi. Et même si tu t'es réveillée par toi même, tu n'arrives pas à te lever et du coup tu te recouches et fait les même gestes jusqu'à qu'enfin, tu aies cette volonté de te lever le matin. Une volonté que Yachiru avait et qu'elle n'aura peut être plus jamais tellement qu'elle est dégoutée d'affronter ce monde qu'elle n'aime pas. Mais aujourd'hui, elle n'allait pas refaire ces mêmes gestes qu'elle avait l'habitude de faire. Car, dans ce monde, pour les pas motivé de ce lever (ou plutôt les flemmards), on a inventé quelque chose de spécial pour l'occasion. Même si ces personnes pourraient se faire réveiller par une personne extérieur, on inventa le "réveil" : Petite ou grande chose qui fait beaucoup de bruit, tellement qu'il oblige la personne a se lever avec une souffrance inimaginable que ce soit pour les oreilles ou pour le corps forcé à se lever, pour éteindre ce réveil.

    Yachiru fut donc réveillée par son réveil et sa chanson de petite fille kawai qu'elle détestait. Elle se leva alors poussant de grands soupirs puis se prépara dans "la joie et la bonne humeur" pour dès le matin faire sorte la journée sera une bonne journée. Il fait beau ... Alors ce sera une bonne journée. Et elle sourit; et ça continue comme ça tous les matins ... Un jeu interminable mais pas lassant. Ou presque.

    Après s'être préparée (le genre de chose qui ne dure jamais très longtemps), Yachiru souriante commença à regarder aux alentours, pressée d'un nouveau jeu comme elle les adore. Quel jeu allait-elle faire aujourd'hui? Encore fallait-il qu'elle se trouve un adversaire digne ... Elle n'allait surement pas jouer avec quelqu'un qu'elle battrait trop facilement sinon le jeu serait ennuyant et inutile. Il lui fallait quelqu'un de spécial, un bon adversaire !

    La petite fille marchait toujours (ou plutôt errait) dans cette académie bizarre. En fait, maintenant qu'elle y pensait, heureusement qu'elle y était. Après tout, en réalité, les gens de cet académie sont comme elle. Pas comme les autres ... Des monstres. C'était ça, tout simplement. C'est bien pour ça si ça se trouve que cette académie se trouve à l’écart. Qui voudrait de monstres comme eux? Personne à part des monstres surement? Bah, c'était pas important, au final, elle s'en fichait. Il n'y a pas de jeu là dedans, pas besoin d'y penser . ~ ♥

    C'est là qu'elle vit une fille plutôt jolie et mignonne. Des cheveux verts. Pas mal ... En plus, c'est pas très moche. Cette fille intéressait (un tout petit peu) Yachiru qui se demandait si elle ne serait pas un adversaire idéal. Apparemment, elle était en train de monter les escaliers (ou de descendre?) et bizarrement elle tourna la tête en direction de Yachiru comme si elle l'avais remarqué. Peut être qu'elle sentait les présences ... En tout cas, cette cheveux verts-chan était vraiment jolie ! ♥

    Du coup, Yachiru se dit que ce serait pas si mal de lui parler. Mais avant elle voulait vite trouver un jeu ... Et c'est là qu'elle en trouva un. Un jeu très difficile ou presque mais qui entraîna un des ses grands sourires habituels. Enfin, elle avait un jeu ♥

    Le jeu d'aujourd'hui est ...

    ~ "Mais quel est son pouvoir? " ~

    Ce jeu simple en règle mais dur à réaliser consiste simplement à trouver le pouvoir de l'adversaire. Il ne faut pas que l'adversaire se rend compte qu'on chercher à trouver son pouvoir. Par exemple, on n'a pas le droit de poser à l'adversaire la question du titre de ce jeu. Il faut que cela vienne naturellement sinon on perd.

    Tout était parfait. Elle avait un super jeu et en plus, elle pouvait parler à Verte-chan ... En toute tranquillité . ~ ♥ Elle lui dit alors pour ne pas la perdre avec un sourire :


    "Salut Verte-chan !! ♥"

    C'était juste parfait. Cela allait-il durer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leona Ravier
La femme de verre.
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 19
Localisation : Bonne question ...

Feuille de personnage
Âge: 15
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Invocation d'un gardien de son choix

MessageSujet: Re: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   Ven 25 Nov - 19:18

"Salut Verte-chan !! ♥, avait résonné dans ses oreilles."

Verte-chan ? Leona observa un instant le long couloir, pouvant apercevoir sa fin du bout d'où elle était. Vide. Cette appellation lui était donc bien destinée et dès lors qu'elle se rendit à l'évidence, ses poils se hérissèrent sur tout son corps dans un picotement au combien désagréable des reins. Elle remonta légèrement la lèvre supérieure d'un dégoût teinté de mépris, fronça des sourcils contrariés, et son iris se dilata tel un chat d'humeur électrique. Verte-chan ... Personne n'avait jusqu'alors, du moins depuis son entrée dans l'académie, fait de remarques quant à ses cheveux. D'où venait-elle, cette couleur ? Puisqu'elle était naturelle, elle devait certainement venir de sa mère qu'elle n'avait jamais connu, étant donné que son père abordait une chevelure plutôt ébène.
Mais nous ne sommes pas là pour parler coiffure, non ? Plus important pour Leona, on l'avait appelé d'un surnom plus qu'insolite bien que, il faut l'avouer, il était relativement adapté à son apparence. Après tout, on ne peut pas appeler quelqu'un par son nom si l'on ne connait pas ce dernier. La jeune fille aussi quant à elle était plutôt extravagante quant à son physique, de courts cheveux bien roses tels la chair de pamplemousses, voilà ce qui trônait sur son crâne plutôt menu.

Et il était vrai que la gamine comme elle semblait l'être pour Leona était certes jolie. Ses yeux énormes, innocents et rieurs faisaient de son expression un feu d'artifice coloré à souhait, sa bouche taillée comme celle d'un minou la rendait "cro mignonne !" comme diraient la plupart des adolescentes (sauf Leona évidemment) dont les instincts maternels se dessinaient, et sa forme de visage relativement triangulaire donnait à sa bouille un aspect absolument adorable.

Autant dire que, pour l'autre lycéenne, il n'y avait rien d'intéressant en elle. La jeune femme aux cheveux émeraudes ne s'intéressait à rien d'ailleurs, mais pour une fois qu'elle allait rencontrer quelqu'un qui sortait du lot, tout ce qu'elle pensait était *Faites qu'elle me foute la paix.*. Asociale ? Elle ? Non ~
Bref, il est inutile de s'étaler sur la psychologie détestable et complexe de "Verte-chan", cette dernière s'étant arrêtée dans sa descente par stupeur et un minimum de politesse. Elle ne se décidait pas franchement à avancer vers la plus jeune, mais étant l'aînée et devant montrer l'exemple (pour ne pas voir cette jeunette se transformer en ces gens qui brûlent des arrêts d'autobus), elle le fit tout de même.

"Je m'appelle pas Verte-chan, mais Leona. Salut, lança-t-elle d'un air détaché."

Pour aggraver son agacement, la lycéenne avait mal aux jambes ce jour-ci, et le poids de son sac n'y aidant pas, elle soupirai tout en jetant un regard furtif en direction de ses genoux qui débutaient à trembler. Elle en avait l'habitude, ses douleurs chroniques et constantes ne lui faisaient plus rien. Imaginez, vous réveiller avec une entorse, et avoir cette impression partout et toute la journée, au bout d'années, vous ne sentirez plus rien. La maladie de Leona lui avait forgé une résistance mentale à toute épreuves.
Mais là n'étant pas la question, la jeune femme se contenta d'attendre une réponse sans trop penser à rien de la part de sa cadette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yachiru Kusajishi
Membre validé(e) ~
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   Sam 26 Nov - 18:35

"Je m'appelle pas Verte-chan, mais Leona. Salut."

Waaaah, elle se présente vite quand même .. À croire que lancer son nom n'importe comment lui importait peu. Bizarre, bizarre, ... Enfin, tout est bizarre ici en même temps. Quand on voit des personnes faire voler des choses, se concentrer bizarrement comme s'ils voulaient chier aux cours de magie, des gens qui ont des noms débiles et bizarres, ... Bref, on peut pas dire que c'est une académie normale ça ... Surtout si on voit la tête du directeur ... (De quoi donner l'envie de repartir immédiatement).

Sinon, "Léona". Yachiru aimait bien de nom. Ce n'était pas un nom débile qui désigne quelque chose dans notre physique ou qui désigne tout simplement quelque chose. C'était simple, adapté pour une fille, surtout pour une fille aussi mignonne qu'elle. Du coup, la petite fille aurait très bien pu l'appeler "Léona" mais à chaque qu'elle regardait (ou plutôt contemplait non?), elle voyait ses jolis cheveux verts et ne pouvait pas s'empêcher de l'appeler "Verte-chan". De toute façon, elle aimait bien appeler les gens par un surnom. Non seulement c'était plus facile à retenir (parce que sincèrement, des noms comme Kusajishi sont vraiment impossible à retenir) mais aussi on avait l'impression qui ça allait encore mieux à la personne ... ! Mais le mieux, la vraie raison était tout simplement :
~ . Parce ça énerve les gens . ~ ♥♥


Alors Yachiru regarda Verte-chan. Il fallait qu'elle lui réponde par rapport à son jeu et SURTOUT ne pas la laisser partir. Elle pouvait se présenter mais Yachiru n'était pas du genre à lâcher son nom comme si de rien n'était comme Verte-chan. Mais que pouvait-elle dire alors? Pour une fois, elle n'avait pas du tout d'inspiration pour réussir son nom (un peu comme l'auteure de ce rp) ... O la la ... Oh la la ... Le manque ultime d'inspiration peut nous faire bloquer et nous donner un stress horrible (comme l'auteure de ce rp qui ne trouve toujours pas suite!!) ... ! Ce n'était pas normal, ça ne ressemblait pas Yachiru de bloquer comme ça dans un jeu ... Était-ce la faute de cette fille? Ah la la la, pour une fois la petite file était dans une position délicate ... On pourrait même dire qu'elle est mal .. Très mal ... À moins que ce soit cette fille ... Oui peut être ...

"T'as pas l'air d'être mal ...?"

...

Oups.

HYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!! Pourquoi était-elle aussi bête?! Et si elle perdait ce jeu? Après tout, c'est vrai qu'il était quand même très difficile ... ! Trouver le pouvoir de quelqu'un que vous venez de connaître ... Donner son pouvoir à n'importe qui comme ça, il n'y avait que les abrutis pour faire ça ... Or, elle n'avait pas l'air d'en être un. Quoique si elle balance son nom comme ça ... Il fallait quand même un non? Enfin, ce n'était qu'un nom ce n'est pas la chose ... Et puis c'est pas le sujet ...

Yachiru se dit que rattraper ce qu'elle venait de dire était totalement inutile. Ce qui est fait est fait et puis elle n'en voyait pas le raison. Par contre, elle se dit qu'elle devrait peut être mettre au point une stratégie sérieuse pour réussir son jeu. Le mieux pour lui dire quel était son pouvoir était de mieux faire connaissance (hypothèse trouvée d'après les dires énoncés plus haut). Ensuite, il fallait se pendre ----> auteure fatiguée qui dit n'importe quoi. Pour faire connaissance, c'est à dire créer une relation, cet espèce de "lien" qu'on créer quand on fait la connaissance d'une personne, il faut lui poser des questions et sympathiser. Voilà pourquoi ce jeu est difficile, parce que si l'adversaire est insociable, ne fait confiance à personne, ne vous aime pas particulièrement, se méfie de tout, ... Vous risquez de perdre ce jeu. Le pire bien sur est que vous soyez comme cette petite fille toute rose bonbon et que vous n'aimez PAS DU TOUT faire ce genre de chose avec les gens. Genre "sympathiser comme des enfants ! ♥". Là, le pourcentage de gagner devient de plus faible comme le moral de cette petite fille qui ne veut pas perdre.

Justement ! Si elle ne voulait pas perdre, elle avait vite intérêt à très vite dire quelque chose à Verte-chan!!! (moral qui remonte!) Tient en parlant de verte-chan ... Voilà qui pourrait être pas mal et qui ne ressemble pas trop à "sympathiser comme des enfants ♥" ! Parler justement de ce surnom. (bizarrement, on oublie tout à coup la phrase précédemment dite).


"Léona .. C'est joli mais je préfère Verte-chan ! ♥ "

Il n'empêche que Yachiru aurait bien aimé dire : "dis, dis, c'est quoi ton pouvoir? ♥♥"
... Le genre de phrase qu'elle ne dira pas tout de suite ♥
Parce que sinon, ça ne serait pas intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leona Ravier
La femme de verre.
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 19
Localisation : Bonne question ...

Feuille de personnage
Âge: 15
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Invocation d'un gardien de son choix

MessageSujet: Re: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   Sam 26 Nov - 19:09

Avec la jeunette à la coiffure farfelue (oui oui, un peu idiot de dire ça d'elle étant donné la chevelure de l'autre lycéenne), Leona ne savait pas trop sur quel pied danser. D'apparence, elle était frêle, très fragile, quoique dynamique et joueuse, mais elle semblait intéressée. Dans la logique de la jeune femme aux cheveux émeraudes, on n'accoste pas quelqu'un quand on le croise parce qu'il a un physique bizarre. Même si cette personne est la seule à être debout, comme vous, à des heures pas possibles. Même si elle est la seule à être relativement tarée, comme vous. Au contraire, faudrait plutôt s'en méfier, qui sait pour quelles raisons cette même personne s'est levée si tôt ?
Mais visiblement, la paranoïa n'envahissait pas la petite, qui peut être avait préservé un minimum d'innocence et d'insouciance dans cette académie de dingue où il fallait mieux se méfier même des objets (surtout du réveil). Pas mal d'étudiants ont la capacité de contrôler les objets. Bah oui, sait-on jamais si on se fait espionner. De ce fait et depuis son arrivée, Leona avait donc prit l'habitude de faire attention à tout ce qui était suspect (et ne l'était pas, aussi). Il semblait également que quelques problèmes de disparition avaient fait le sujet de rumeurs incessantes, rien pour rassurer la jeune femme qui déjà voulait se barrer de cette école qui puait le complot. Quand elle repensait à l'année dernière, lors de sa fugue, tout ce qu'elle aurait donné pour s'inscrire, elle se disait qu'elle avait fait une belle connerie. Elle aurait largement préféré vivre seule, avec ses gardiens toutefois, dans un studio qu'elle paierait avec des jobs pris à droite et à gauche.
Quoi qu'il en soit, au fond de la rétine de la gamine brillait une petite lueur espiègle, et Leona l'avait deviné, cette dernière voulait se jouer d'elle. La jeune femme s'en voulu un instant d'avoir divulgué son identité si librement, mais la simple appellation de Verte-chan l'horripilait. Mais il n'était pas trop tard pour revenir en arrière, si la petite commençait à se faire indiscrète, l'aînée allait tourner sa veste et jouer le jeu comme si elle avait donné une fausse identité. Avec les années passées à vivre sans aucune aide, elle savait mentir. Restait à la faire tourner en bourrique pour savoir ce qu'elle voulait. Cette idée plût à Leona qui n'avait pas pratiqué depuis longtemps son sport favoris : faire en sorte que les gens la détestent. Sans connaissances, d'après elle, elle était bien plus tranquille.

Dans l'état d'esprit de se jeter dans un jeu avec la jeunette, la jeune femme aux cheveux émeraudes posa son sac afin d'alléger son dos et ses jambes, puis s’assit sur l'une des marches de l'escalier pour reposer son bassin qui lui aussi commençait à se faire douloureux. Elle entendit par la suite :

"T'as pas l'air d'être mal ... ?"

Hein ? Mal quoi ? Machinalement, Leona fronça des sourcils interrogatifs, le regard méfiant, puis effaça cette mimique aussi vite que possible. Elle ne souhaitait montrer aucune émotion sincère à l'égard de la plus jeune, par méfiance encore une fois, et par jeu quelque part. Au final, cette gamine avait donné un peu de pep's dans la journée à la jeune femme, elle n'avait pas désiré "défier" quelqu'un de la sorte depuis un bail. Elle préféra ne pas relever la phrase maladroite de son "adversaire", par un certain sens de fair-play qu'elle voulait vainement camoufler, mais aussi parce qu'elle ne souhaitait pas montrer ses interrogations. Elle laissa la plus jeune patauger encore un peu dans le bouillon de son manque d'expérience, et espérait pouvoir la confondre à un moment ou à un autre pour la voir macérer dans ce dernier. Finalement, elle changea de sujet :

"Leona ... C'est joli mais je préfère Verte-chan !"

Ne voyant pas si cette réplique était du lard ou du cochon (à vrai dire, elle n'aimait pas la viande, donc l'un ou l'autre était plutôt mal vu), elle décida de laisser ça passer. La cadette semblait désespérément accrochée à ce surnom, et puis cette appellation permettait à Leona de ne pas trop la contrarier.

*Caresser la bête dans le sens du poil, pour ensuite retourner sa veste.*

Cette expression dénuée de sens semblait pourtant plausible pour la jeune femme qui se contenta de rétorquer :

"Hmpf ! Fais comme tu veux. (elle posa son visage sur ses mains) De toutes façons, je m'en fous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yachiru Kusajishi
Membre validé(e) ~
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   Lun 28 Nov - 18:10

    "Hmpf ! Fais comme tu veux. De toutes façons, je m'en fous"

    Hein? Sérieux? C'est vrai? Elle avait vraiment dit ça?

    ...

    Niah ! ♥ Quelle chance !! Comme ça Yachiru pourra l'appeler comme elle veut et sans l'embêter puis qu'elle d'accord ! Du coup, on pouvait dire que ça commençait plutôt bien. Pour la suite du jeu, c'était à Yachiru de jouer. Qu'allait-elle faire?

    ~ Menu ~
    → Attaquer l'adversaire ▪ Manger
    ▪ Lui parler ▪ Quitter le jeu
    Sélectionner → Lui parler

    Voilà la solution!! Bien dans le menu, il faut maintenant le genre de phrase. "Gentiment"? Non. Yachiru n'aimait pas ça. "Méchamment"? Non. A quoi servirait ce jeu sinon? Elle perdrait direct." L'insulter"? Heu ... "Avec des mots doux et d'amours" ... Heuuu ? Pouvons-nous quitter le menu?

    Ok, ok. Après réflexions, il était évident que le menu de Yachiru devait se mettre à jour (ou le cerveau plutôt?). Bref, la petite fille était toujours bloquée? Était-ce sa stratégie qu ne fonctionner pas? Ou ne pouvait-elle pas être ... Ne pouvait-elle pas sympathiser avec quelqu'un? Le connaître? Serait-elle si nulle que ça? Perdrait-elle vraiment ce jeu? Perdre ... Perdant ...?!

    ...

    JAMAIS !!!

    Non, non, quelque soit l'adversaire, quelque soit le jeu, jamais elle ne perdrait ! Bon, elle n'avais plus le choix. Elle ne voulait pas le faire mais elle allait devoir jouer son atout. Son pion le plus fort, celui sur lequel elle compte le plus. Une stratégie des plus avancée, quelque chose qu'elle ne fait jamais ... Un petit truc, une chose qui nous mène à la victoire ... Mais qui cause beaucoup de sacrifices ... son atout ... Sa pièce maîtresse ... ... SON ARME ULTIME !!!!! ... !
    Cette phrase.


    "Bon et bien moi, c'est Yachiru! Dis, dis? ça te dérangerais pas de discuter un peu avec moi s'il te plaît? Enfin ... Si tu n'as vraiment rien à faire ..."

    AAARGH !! Tant de souffrance ! Tant de gentillesse ...! "S'il te plaît ... ♥", "ça te dérange pas? ♥", "discuter ♥", ...!! Touts mots horribles ...
    NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!

    ...

    Mais c'est pour une bonne cause. Elle allait survivre et oublier cet horrible matin où elle a du dire ces gentils à une parfaite inconnue (si on peut dire ça) qu'elle vient juste de rencontrer avec des cheveux verts mais une beauté alors qu'elle déteste les gens, les monstres, les amis, ... Tout.

    Tout ce monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leona Ravier
La femme de verre.
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 19
Localisation : Bonne question ...

Feuille de personnage
Âge: 15
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Invocation d'un gardien de son choix

MessageSujet: Re: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   Lun 28 Nov - 20:23

A la réponse de Leona, la pétillante fillette aux cheveux roses sembla s'émoustiller. Un sourire que d'autres auraient qualifié de charmant se dessina sur son visage. Un sourire lumineux. Un sourire joueur. Un sourire que l'aînée ne pouvait fixer tant cette explosion de bonne humeur lui donnait envie de déglutir. Etrangement, la joie la dégoûtait. Elle-même ne savait pas pourquoi, mais les gens heureux, ou tout du moins ceux qui le montraient clairement, la débectaient. Oui, c'était cela. Elle n'avait rien contre le bonheur, il lui arrivait même rarement de se réjouir pour quelqu'un, mais uniquement si cette personne ne le montrait pas. Elle ne pouvait en effet pas sentir les gens qui dégoulinaient d'émotions. Et pourtant, cette petite n'était pas si démonstrative, un simple sourire et des yeux rieurs, c'était ce que le commun des mortels faisait sans y prêter attention. Même Leona le faisait quelques fois.

Dans la confusion de sa bonne humeur, la cadette semblait se mélanger les pinceaux. L'aînée quant à elle ne voulu rien prononcer. Elle ne frapperait pas la première, elle préférait largement demeurer sur la défensive. Elle en avait plus l'habitude, souvent elle devait faire face aux brimades des autres, par conséquent elle aimait mieux rebondir sur la réplique de quelqu'un pour achever son adversaire, plutôt que de se risquer et se brûler les ailes.

Quelques secondes plus tard, la confusion de la plus jeune se transforma en frustration ou en un sentiment semblable, elle semblait contrariée, comme si elle avait été déçue par quelque chose. Dans les yeux de la jeunette, Leona pouvait voir ce mélange assez étrange, et son intérêt pour cette dernière se voyait croissant. Finalement, elle lança :

"Bon et bien moi, c'est Yachiru! Dis, dis? ça te dérangerais pas de discuter un peu avec moi s'il te plaît? Enfin ... Si tu n'as vraiment rien à faire ..."

En guise d'unique réponse, Leona soupira. Elle grommela, plutôt. En fait, elle n'avait pas envie de lui donner raison, mais au fond elle n'avait strictement rien d'autre à faire. Elle s'était levée avant l'heure, s'était préparée en vitesse, résultat elle avait largement le temps de papoter, mais le fait de voir sa "camarade" se frustrer d'avantage à sa réplique l'interrogea un instant. Alors, elle finit par lancer :

"J'ai rien à faire ... Si tôt le matin, je sais pas combien de temps après les cours, je peux pas avoir grand chose à faire !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rose et le vert s'accordent bien [PV. Yachi-san]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Fukimura :: Rps Archivés-
Sauter vers: