AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moment de non-solitude [Pv ; Lumine & Leona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Moment de non-solitude [Pv ; Lumine & Leona]   Mer 19 Oct - 18:20

    Loyale avait décidé de se rendre au parc ce jour-là. Ce n’était pas la première fois qu’elle y allait. Et miss était persuadée de prendre le bon chemin pour s’y rendre. Fichue persuasion ! Comme à son habitude, elle n’avait pas atteint son point de destination. Elle s’était retrouvée dans un autre endroit. Au moins, cette fois-ci, elle ne s’était pas perdue ! Elle aurait bien réclamé une médaille pour cet exploit. Malheureusement, elle savait qu’elle n’en aurait pas. Elle lâcha un soupir puis examina les alentours. Les seuls bruits présents dans cet endroit étaient ceux des croassements des grenouilles et celui du vent. Un lac rentra dans le champ de vision de Loyale. Cette dernière s’approcha pour voir l’étendu d’eau devant elle. L’eau était claire mais un peu agitée à cause du vent. En tout cas, si elle savait nager, la jeune fille n’aurait pas hésité une seule seconde.

    Elle s’assit au bord de l’eau et regarda loin devant elle. Cet endroit lui faisait penser à la France. Elle avait l’habitude de venir à un point d’eau avec cette-dernière. C’est affreux comment elle lui manquait. De plus qu’elle était partie sans lui dire au revoir. Non, sa mère lui avait rien dit à propos de son choix de retourner en France. Elle baissa la tête et commença à arracher l’herbe qui l’entourait. Une larme roula sur sa joue. Puis deux, puis une avalanche de déclencha. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas pleuré autant. La dernière fois c’était quand Kasumi l’avait trahie. Elle cacha son visage dans ses mains.

    Elle resta dans cette position pendant plus de dix minutes avant de s’endormir près du lac. Elle rêvait qu’elle retrouvait une amie à qui se confier, avec qui elle rigolait. Elle était joyeuse de son songe. Seulement, une arrière voix lui disait que cette fille la trahira dès qu’elle en aurait l’occasion. Mais Loyale était tellement heureuse qu’elle n’écouta pas cette voix. Et ce qui devait arriver, arriva. Loyale fut trahi. Elle tenta de se réveiller, mais elle n’y arriva pas. Son sommeil s’agita et elle prononçait des mots en français pendant qu’elle était endormie.

    Malgré le fait qu’elle dormait, elle était sûre d’une chose, de ne jamais se faire d’amis. Mais surtout, ne jamais, mais JAMAIS, faire confiance à une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Lumine Dream
Une petite bouille arrive
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 29
Localisation : au pays des rêve

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: les ondes sonore (qu'elle maitrise pas bien alors attention aux oreille)

MessageSujet: Re: Moment de non-solitude [Pv ; Lumine & Leona]   Jeu 20 Oct - 16:06

Une nouvelle journée commençais et je me levai de bonne heure et m habilla d’un petite robe d’une rose pale et enflai un boléro de couleur blanc et je me décidai de sortir et avant de partir je remarquai que ma camarde de chambre était déjà partir et donc je sortir a mon tour ayant pris préalable mon cahier et de quoi écrire.

Je traversai les différents couloirs étant un peu perdu et bout d’un long moment je fini par déboucher sur le par cet de la je marchais tranquillement en sachant ou aller ou me poser afin de profiter du soleil qui commençais a pointer le bout de son nez .Et au bout d’un moment je finirais par déboucher sur le petit lac et j’allai m’assoir a l’ombre d’un arbre et alors que j’allai commencer a dessiner j entendis une voix parle une langue que je ne comprenais pas et je m approcha sans de bruit et aperçus une jeune fille endormir et je m’assit a coter d’elle osant pas la réveille et attaqua finalement mon dessin en attendant que la jeune fille se réveille et au bout d'un moment Yume mon oiseau arriva et se mit a chanter je lui fait signe de se taire ce qu'elle fit avant de se poser sur mon épaule et quand a moi je continua mon dessin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leona Ravier
La femme de verre.
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 19
Localisation : Bonne question ...

Feuille de personnage
Âge: 15
Pouvoirs de base:
Pouvoir personnel: Invocation d'un gardien de son choix

MessageSujet: Re: Moment de non-solitude [Pv ; Lumine & Leona]   Ven 21 Oct - 6:19

Leona ne parvenait pas à dormir. Les cauchemars que son père lui avait enfouis dans le crâne, qui étaient d'ailleurs plus des souvenirs que des interprétations de son subconscient, l'avaient hantée. Depuis trois heures du matin déjà, ses yeux s'étaient ouverts sans espoir de se clore à nouveau, mais trop découragée pour se lever et pratiquer quelque chose d'éducatif et constructif, la lycéenne avait opté pour somnoler. Elle attendit comme cela deux heures, dans un silence à peine troublé par sa respiration et celle de sa colocataire. Il faut dire que Lumine, même dans son sommeil, était très calme. Elle ne bougeait quasiment pas, ne ronflait absolument pas, enfin c'était en toutes circonstances une fille plus que facile à vivre.

Lorsque 5 heures arriva donc sur son réveil, Leona entreprit de se lever. Elle empoigna la couverture qu'elle envoya valser sur le côté d'un bref mouvement, et se mit assise au bord du lit. Tête baissée car encore épuisée de sa courte nuit, la jeune femme ne voyait devant elle que le noir dans lequel ses paupières l'avaient plongée. Une fois remotivée, elle s'étira, bailla, puis se dirigea vers l'étroite salle d'eau. Ayant préparé ses affaires à l'avance; toute vêtue de noir, avec une jupe et une grosse veste, ainsi que des bas pour camoufler ses cicatrices; elle se lava expressément avant de s'habiller. Une fois prête, elle jeta un oeil à sa colocataire encore assoupie.

*Il y en a qui ont de la chance de trouver le sommeil ...* se dit Leona à elle-même tout en quittant discrètement la chambre.

Au dehors, le soleil l'avait éblouie. Elle détestait cet astre brûlant, qui déjà à cinq heures du matin plongeait le grand couloir de l'étage des filles de Fukimura dans la lumière. Evidemment, sa lueur était bien faible, mais assez pour agacer la lycéenne à qui, il faut l'avouer, il n'en fallait pas beaucoup. A vrai dire, elle était bien moins ronchon qu'elle en avait l'air, mais là n'était pas le sujet. D'un pas nonchalant et mains dans les poches, elle se demandait bien où aller. Elle n'avait aucune envie d'user de son pouvoir pour invoquer Raven, Zlark ou Ellie, et désirait rester un seule un moment. Il faut dire que les trois entités ne la laissaient pas souvent tranquille, entre le lycan qui ressassait son passé, le gros rat qui mangeait et des chats et la pie pour ainsi dire qui ne cessait de blablater, les nerfs de la jeune femme étaient souvent mis à rude épreuve. D'un autre côté, ils avaient déjà fait beaucoup pour elle et elle se devait de savoir les écouter. Guidée par ses jambes, et boitant comme à son habitude, elle marchait sans trop savoir où, et finit au parc. Elle continua, attirée par la senteur parfumée des cerisiers qui, en cette saison, commençaient tout doucement à mourir, et se retrouva nez à nez avec le lac. Elle se souvenait comment elle avait du goûter à l'eau glacée pour atteindre la ligne de pêche de Zlark. Quels mauvais souvenirs, mais heureusement, le premier ami qu'elle s'était faite (et qu'elle n'avait pas revu depuis) avait eu sous la main une serviette. Elle soupira, énervée de sa propre nostalgie, puis se dirigea vers le bord de l'eau, s'y asseyant avec difficulté tant ses genoux lui faisaient mal. Il faisait bon, mais elle appréciait qu'il fasse plus froid. Elle eu une absence le temps d'un moment, elle ne saurait dire combien de temps, mais se rendit compte qu'un peu plus loin, une fille pleurait. Leona n'avait pas une once de compassion.

*Chacun sa m*rde.* pensa-t-elle.

Finalement, les pleurs s'arrêtèrent comme s'ils n'étaient qu'écho (ce que la lycéenne ne releva pas), puis plus rien. Enfin, elle ne saurait dire combien de temps après, elle reconnu Yume, l'oiseau de Lumine que les deux jeunes femmes avaient accueillis dans leur chambre. S'étant largement liée d'amitié avec l'autre lycéenne; et ce malgré les apparences; elle décida d'aller lui dire bonjour. Une fois arrivée, elle vit qu'une autre élève, aux côté de la colocataire de Leona, était assoupie. La jeune femme lui lança un regard presque narquois, puis fit à son amie :

"Salut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de non-solitude [Pv ; Lumine & Leona]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moment de non-solitude [Pv ; Lumine & Leona]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Fukimura :: Rps Archivés-
Sauter vers: