AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 arrivée de theo a l'akademie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: arrivée de theo a l'akademie   Lun 5 Sep - 14:29

Theo venait peinement de faire ses premiers pas dans l'academie.
Toujour a la recherche du bonheur qu'il a perdu il y a fors longtemps, peut de temps aprés qu'il se soit rendu compte qu'il était imortel.
Il se rappela les paroles d'un vieu sage avec qui il avait parlé il y a quelques jours: "je connais cette akademie"avait dis le viel homme."ils sont comme toi la bas, tu n'est pas seul";"c'est ici que tu retrouvera la joie de vivre...)".
Mais theo avait deja tout tenté ( l'argent, la nourriture, l'alcool, les cigares, la drogue) mais rien n'y fesait. Sa regeneration cellulaire l'empechait de ressentir du bien étre et il se lassait de ses sens pourtant toujours actifs.
Il etait devenu voleur mais se lassa aussi de l'argent et il redevint ermite.
il voulait rompre avec tout ses contact mais il ne pouvait abandoner les seuls moments de bonheur qu'il pouvait partager.
En repensant a tout ça, il reperdit espoir.
Il se demenda alors ce qu'il fesait ici et commença a faire demietour, marchant a pas lents, désespéré.
"personne ne peut m'aider!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mer 14 Sep - 11:53

Layaki s'était à peine remise de son premier jour à l'académie. Elle avait conservé de ce mauvais souvenir quelques cicatrices et bleus, rien de bien grave puisque ce n'était que des marques qui bientôt allaient se résorber. Ce matin là avait été assez rude pour elle, lorsque le réveil avait sonné elle ne s'était dit qu'une chose : *Ca ne peut pas être le matin.*. Quand bien même, la jeune femme, armée de son habituelle bonne humeur, avait trouvé la motivation de se rendre aux cours (qui en plus commençaient par des maths, allez savoir comment elle pouvait commencer une journée de la sorte avec un sourire aux lèvres). La matinée se passa normalement, les professeurs l'avaient présentée aux autres élèves de sa classe, puis avaient débuté leurs explications concernant leurs matières respectives. Layaki s'intéressait à tout, donc la matinée était particulièrement rapide et plaisante pour elle. A la pose de midi et après avoir mangé, elle se rendit d'un pas enjoué (comme à son habitude) dans la cours seule. Elle ne s'était faite aucun amis, tout du moins dans sa classe, et elle n'apercevait pas sa seule bonne connaissance depuis son arrivée. Tant pis, elle pensa se diriger un instant vers le parc, profitant de son heure de permanence pour se reposer dans l'herbe ou sur un confortable banc, mais une voix masculine sortant du lot de couinement de filles hystériques (allez savoir pourquoi, elles s'énervent toutes pour un rien, 'suffit qu'elles aient vu dans un magasine la photo de leur groupe préféré ce qui était le cas à cet instant) l'interpela.

"Personne ne peut m'aider ?"

Aider ? Avait-il bien dit "Aider" ? Il n'en fallait pas plus pour que Layaki se décide d'accourir à son secours : elle adorait rendre service, voilà tout. De plus, seule, elle allait s'ennuyer. Bien sûr elle trouvait toujours quelque chose à faire, puisqu'elle aimait à peu près tout, mais il était bien plus amusant et correcte d'aider quelqu'un dans le besoin, non ? C'était en tous les cas ses idéaux, elle décida donc d'aider ce pauvre jeune homme visiblement nouveau à se repérer dans la vaste académie qu'était Fukimura. Par la force des choses et par la faute de la cohue, elle se déplaçait difficilement, et n'eut d'autre choix que d'atteindre sa "cible" par derrière. Elle tapota son épaule de son index, puis lui lança d'une voix timide mais joviale :

"Tu veux que je t'ai-"

Elle ne put finir sa phrase, que déjà l'un des sales types qu'elle avait fuit la dernière fois la retourna de force en l'empoignant par la taille. Layaki fit un regard dégoûté et un tantinet en colère, puis le poussa brusquement.

"A un contre un t'as aucune chance, pauv' type ! lui lança-t-elle tandis qu'il se barrait avec méfiance."

Les racailles préfères toujours attaquer à plusieurs, c'était connu, et il suffisait de hausser le ton sur l'un d'eux alors qu'il n'était pas avec ses camarades pour qu'il vous laisse la paix. La jeune femme souffla, se retourna à nouveau en direction du jeune homme qu'elle voulait aider, puis lui lança à nouveau :

"Excuse-moi ! (elle eut un rire gêné) Je disais donc, tu avais besoin d'un coup de patte ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Sam 17 Sep - 11:07

Theo était pris au dépourvu! tant de choses venaient de se passer en un laps de temps si cour: une fille inconnue lui adresse la parole; elle veut l'aider; un "gang" s'en prend a elle; elle les chassent. Enfin, elle veut l'aider! Il est clair que la vie tranquille d' hermite a totalement ramolie Theo. Cependant, il trouve inssuportable de voir ces bruttes s'en prendre a cette fille apparament gentille, belle et innocente. En prime, ça n'as pas l'air d' étre la premiére fois. Ce n'est pas dans ses principes de laisser faire ces gens qui se croient tout permis. De plus, ne pas intervenir remettrais son honneur en jeu. Il fallait donc agir et commencer par la preumiére étape: faire connaissance et se renseigner!

Alors qu'il s'aprètait a lui répondre, il sentit comme une secousse en lui, comme si une porte venait de se rouvrir... une sensation encore infime qu'il n'avait pas senti depuis ...
"salut, tu est étudiante ici?"
Il se sentit alors mal alaise.
"désolé, j' ais un peut perdu l'habitude de parler ces temps-ci."
il eut a son tour un rire géné. ça y est, theo reconnut cette sensation, c'est la joie qu'il a toujours éprouvé quand il n'est pas seul, lors ce qu'une personne s'intéresse a lui et lors ce qu'elle emprisonne sa solitude. il eut alors un sourrir aux lévres qu'il tenta vainement de cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Sam 17 Sep - 13:55

A la grande surprise de Layaki, le jeune homme qu'elle venait de rencontrer semblait étrangement excédé par les malotrus qui s'en étaient pris à elle, et par-dessus tout blasé. C'était étrange pour la jeune femme de voir un "adolescent" (forcément, elle ne voyait devant elle qu'un simple élève, physiquement c'était tout ce dont il avait l'air) si las de sa vie, car elle-même était tout l'inverse. Eh oui, elle était comme ça, toujours joyeuse, rieuse, pétillante et enthousiaste, Layaki était véritablement une personne qui à la fois forçait le respect et agaçait. Elle fut cependant ravie de voir que l'homme qu'elle venait de voir ne l'avait pas remballée ou ne s'était pas moqué d'elle, depuis son arrivée beaucoup de gens l'avaient pris comme cible facile parce qu'elle ne rétorquait rien de désagréable, elle se forçait naturellement à rester gentille et aimable. Sans quitter son sourire, elle écouta alors les paroles du jeune homme :

"Salut, tu es étudiante ici ?"

Il semblait un peu bizarre, non seulement dans sa manière d'être qui était un chouilla différente de celle des autres, mais aussi dans sa question ... Au fond, qu'aurait-elle pu être d'autre qu'une étudiante dans une île réservée à une académie ? Malgré tout, Layaki ne releva pas ces derniers points, pour elle les humains étaient source d'intérêt, elle buvait leurs paroles, les observaient sans relâche afin de comprendre leur fonctionnement. Etant une invocation élevée parmi cette espèce, elle savait déjà nombre de leurs coutumes, mais s'aventurer seule dans un lieu peuplé de jeunes de son âge et qui plus est maîtrisant des pouvoirs magiques, en voilà une première pour la jeune femme. Elle fut donc heureuse de voir qu'elle n'était pas la seule dans la mouise à s'interroger sur le fonctionnement des gens, et répondit à celui qu'elle espérait voir devenir son nouvel ami d'une voix joviale :

"Yep ! C'est tout comme !"

Mais dès lors qu'il avait posé sa question, le jeune homme sembla s'intimider, comme s'il avait fait une erreur. Layaki s'intrigua un instant de cette expression qu'elle vit dans le visage du futur étudiant, elle détestait littéralement voir les gens mal à l'aise ou tristes, et ne pouvait s'empêcher de tout faire pour leur remonter le moral. Elle eut bientôt réponse à ses interrogations à l'entente de la réplique du jeune homme :

"Désolé, j'ai un peu perdu l'habitude de parler ces temps-ci."

Il conclut par un discret rire gêné. Pas l'habitude de parler ? Etait-il un asocial ou quelque chose du genre ? Quoi qu'il en soit, il ne pouvait pas rêver tomber sur une meilleur personne que Layaki, qui était conciliante et tolérante, naïve et innocente. Avec elle, n'importe qui pouvait causer, elle se débrouillait toujours pour mettre les gens à l'aise au possible ! Avec joie, elle vit par la suite un sourire se dessiner sur celui qu'elle considérait, déjà, comme son ami. Elle lança donc, posant sa main sur son épaule (elle était toujours très tactile) :

"T'en fais pas va, j'suis moins démoniaque que j'en ai l'air !"

Sur ces mots, elle fit un clin d'oeil avant d'esquisser un discret rire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Sam 8 Oct - 10:00

"Salut, tu es étudiante ici ?"
bien évidament, theo analysa toute la discution a la vittesse 1000 en se parlant mentalement:
"mais quel boulet ce theo, l'ancien se ramoli par sa vieillesse mentale. il faudrait vraiment que je sorte le dimanche, stupide insociable. biensur qu'elle est étudiante ici".
quoi qu'il en soit, la réaction de la jeune fille le rassura:
"Yep ! C'est tout comme !"
elle avait donc l'air d'une personne trés gentille qui ne mettrais jamais son interlocuteur mal a l'aise. elle semble avoir de la répartie mais cependant, une part de sagesse semble la dominer ce qui ne déplaira jamais a theo.
en effet, lui meme est toujours en accord avec les pensées ou avec les sensations des gens a son égard. il y a fort longtemps, theo s'était fixé deux régles dans sa vie. il les appliqués meme avant d'en avoir conscience. premièrement, ne jamais faire de mal, ne jamais blesser et ne jamais rendre malheureux une personne qui ne l'as pas mérité. il faut tout faire pour rendre les autres heureux. la deuxième règle de theo est d'étre heureux a son tour tant que la deuxième lois n' empiète pas sur la première lois. c'est les régles qui lui ont toujours parrus les plus justes mais ce sont aussi elles qui le dévorent de l'intérieur car la loie numero 2 n'est que rarement appliquée.
malgrés tout cela, theo a toujours eu des réactions et un humour alléatoires.

"T'en fais pas va, j'suis moins démoniaque que j'en ai l'air !"

il est clair que maintenant, theo serait pret a faire confiance a cette étudiante quitte a lui confier sa vie. une seule envie lui rongeait l'esprit: devenir amis avec elle. il ressentis encore cette flame en lui ce qui le rendit encore plus dans le feu de la discution. il donna alors libre reccour a son humour impulsif:

" ouf, en te voyant j'ais crus que j'allais avoir a faire a un monstre carnivore "

il sourrit gentiment pour lui montrer qu'il n'y avait rien rien d'agressif dans ses propos mais juste une tentative de rapprochement plus ou moins provocatrice... lol!
"bon dieu mais qu'est ce que j'ais encore dis"
theo changea alors de sujet de conversation.

" c qui ces types ?"

il indiquait du menton le garçon qui avait coupé la parole a la jaune étudiante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Sam 8 Oct - 11:35

Le jeune homme semblait être quelqu'un de tout à fait respectable, gentil, aimable, ce qui avait plu à Layaki. Malgré sa bonté et sa clémence naturelles, elle n'aimait pas les gens qui se la jouaient ou qui cherchaient à prouver des tonnes de choses. Chose normale, me direz-vous, qui aime les êtres détestable ? Car après tout, si la jeune femme ne jugeait jamais son entourage, et si elle avait du mal à le cerner, il lui arrivait de se faire des ennemis ... comme par exemple ces racailles qui l'avaient bousculé aujourd'hui et frappé la veille. Quoi qu'il en soit, elle était trop concentrée sur son interlocuteur pour y réfléchir, elle était intéressée par son étrangeté, comme si elle était une enfant désireuse d'en apprendre plus sur le monde.

"Ouf, en te voyant j'ai cru que j'allais avoir à faire avec un monstre carnivore."

Devant la "blague" du jeune homme mais aussi grâce au sourire doux et gentil qu'il avait lancé, Layaki ne put se retenir de rire, comme à son habitude. Elle riait pour un rien, et surtout d'une façon qui contrastait énormément avec son allure de jeune fille délicate et douce. Elle se perdit donc toute seule dans un fou rire absolument débile, heureuse d'appliquer à la lettre ce qu'elle avait promit à son ami Rei : être heureuse, là-bas, quoi qu'il arrive. Elle se calma et reprit son souffle avec difficulté, essuyant de son index fin la larmichette qui avait fait apparition dans le coin de son oeil. Se redressant (puisqu'elle était littéralement pliée en deux), elle esquissa encore un ricanement enjoué avant de reprendre un calme absolu ... Enfin, une allure normale, car elle était incapable de se voir calme, sauf lorsqu'elle étudiait ou réconfortait un ami. Le camarade qu'elle venait de rencontrer (dont elle ignorait le nom) lui fit ensuite en démontrant le groupuscule de malfrats du menton :

"C'est qui ces types ?"

La jeune femme se retourna en direction des désignés, puis fit une mine embêtée. Que de mauvais passages elle avait vécu avec eux, et par-dessus tout, ils avaient blessé son amie Lumine. Layaki se contenta alors de soupirer, puis de refaire face à celui qu'elle considérait déjà comme son ami tout en lui expliquant la cocasse situation :

"Hier, quand je suis arrivée, ils ont prit une amie que je m'étais faite pour bouc émissaire, alors je l'ai défendue, mais ils nous ont coursé et nous ont salement amoché."

Elle releva un peu son tee-shirt, découvrant son nombril à côté duquel un bleu repeignait son ventre. Elle observa sa propre blessure d'un air grave, puis souleva sa mèche de cheveux, découvrant son arcade fraîchement recousue. Elle fit ensuite un sourire enjoué comme à son habitude, puis lança au jeune homme :

"Rien de bien grave, mais c'est embêtant !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mer 12 Oct - 10:51

"Ouf, en te voyant j'ai cru que j'allais avoir à faire avec un monstre carnivore."

theo ressenti un léger soulagement en remarquant sa nouvelle amie rigoler. Certaines personnes avaient l'habitude de prendre ces blagues inapropriées au premier degré et ainsi d'avoir une mauvaise image de lui... il fut cependant impressionné par le rire soudain et étrange de la jeune femme. mais bon, sa maniére de rire n'a que peut d'importance car le plus primordial est de rire et d' être heureux. De plus, il a deja entendu des rires pire que ça de la part d'ivrognes dans des tavernes. Lui seul de riait pas car il ne subissait pas les effets de l'alcool...

"Hier, quand je suis arrivée, ils ont prit une amie que je m'étais faite pour bouc émissaire, alors je l'ai défendue, mais ils nous ont coursé et nous ont salement amoché."

theo était bouche bée. Comment ces laches ont ils osés lever la main sur deux jeunes femmes innocentes. une seule chose régnait en lui a cet instant, la collére. durant environ dix seconde il a faillit oublier un de ses principes fondamentales: réfléchir avant d'agir. il commençait alors a carrésser du bout des doigts les poignées de ses sabres mais il repris ses esprits et se força une nouvelle fois a faire place a la réfléxion:

"réflechissons, en ces temps, si je me sert de mes sabres, je ne rétablirais pas justice mais je passerais pour un meurtrier. de plus , je passerais pour un lache car la partie serait trop inégale. mais ils me dominent par le nombre. bon ce n'est pas trés embétant pour moi mais il ne faut pas que les gens se rendent contes que je suis immortel. il faut donc entamer des négociations musclées. NON, place a un peut de diplomacie ..."

theo réfléchissait a une vittesse égale a celle de la lumiére. du moins quand il le voulait. il fut arraché a son raisonnement en voyant les blessures récentes de sa nouvelle amie.

"Rien de bien grave, mais c'est embêtant !"

ce fut l'élément déclencheur . il réfléchit encore un instant tout en gardant un air normal quand soudain, un léger sourrire apparut dans le coin de gauche de sa lévre. sa décision était prise

" ça te dirait de t'amuser un peut"

il ne lui laissa pas le temps de répondre. il prit alors un air sérieux comme ceux des grands patrons d'entreprise lorsce qu'ils sont en train de négocier. il se tourna alors vers la bande de gros bras et leur cria

" COUCOU LES FILLES, VOUS VENEZ JOUER MES LAPINS"

tout en criant, il se mit accroupi et se tappa les faisses de sa main droite
un énorme sourire se fixa sur ses lévres. il est clair qu'il était en train de les provoquer d'une maniére assez ridiqcule mais généralement efficace. comme d'habitude, même en un tel instant, son humour assez étrange le dominait. il s'agit bien d' ailleur de la seule chose qu'il ne peut pas controler
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mer 12 Oct - 12:12

A la réponse de Layaki, le jeune homme sembla énervé. Il faut dire que ce genre de personnes force la rage, le mépris, toute émotion qui soit mauvaise. La lycéenne, elle, prenait tout à la légère, et tant qu'elle était la seule touchée elle serrait les dents et pardonnait. Malheureusement pour elle, ils étaient trop nombreux pour qu'elle ne puisse "venger" (elle n'aimait pas ce terme) son amie, et elle s'en voulait allègrement. Ainsi, lorsqu'elle vit dans le regard de son ami une braise qui menaçait de se transformer en brasier écarlate et colérique, elle fut partagée entre deux émotions. La première, réflexion parfaite de son caractère conciliant, était de vouloir le calmer. Faire du remue ménage, à son deuxième jour, c'était risquer de se faire renvoyer, non seulement elle, mais le lycéen aussi. D'un autre côté, voir cet amas de brutes épaisses et inconscientes défait par les mains d'un seul homme, voir ces infectes racailles embrasser l'humiliation la plus totale et la défaite la plus cuisante de leurs vies, était un tableau qui lui plaisait. Malgré tout, responsable un minimum, Layaki se doutait bien que la démarche à suivre n'était pas celle de la violence. Mais ses idéaux bien trop pacifistes furent vite ébranlés par la réaction du fougueux "jeune" homme qui lui faisait face. Un sourire narquois et relativement inquiétant par rapport à son regard doux de tout à l'heure annonçaient la suite, sans compter sa réplique :

"Ca te dirait de t'amuser un peu ?
- A-attends ! pensa s'écrier Layaki sans qu'il ne l'entende."

Il se dirigea, l'air ferme et déterminé, vers les voyous. Quelle ne fut pas la surprise de la lycéenne lorsque, prenant une pose assez excentrique, il tapota son postérieur, lançant fièrement :

"Coucou les filles ! Vous venez jouer mes lapins !"

La lycéenne s'inquiétait pour lui. Malgré leur très faible force, les autres individus, ou plutôt le groupuscule de malfrats, se voyait être important. Tout seul, et cela même si Layaki ne connaissait pas son nouvel ami, elle pensait qu'il risquait sa peau. Ce genre de gens est sans fois ni lois, c'est un fait indéniable, et quelle ne fut pas la surprise de la jeune femme lorsqu'elle aperçu sur les lèvres de son camarade un large sourire confiant. Dans ses yeux, une lueur jusqu'alors éteinte prouvait qu'il avait acquit une certaine expérience. Elle ne savait que dire de son âge, ou plutôt de sa maturité, mais dans tous les cas, elle ne souhaitait pas faire de zèle. Elle accourut alors vers lui, empoigna de ses frêles doigts son bras, et (puisqu'elle venait de derrière) se pencha pour voir ses yeux.

"Fais pas ça ! Pas à cause de moi ! somma-t-elle."

Sans lui laisser le temps de riposter, elle le tira par le biceps qu'elle n'avait pas lâché vers un banc éloigné, sans en laisser les voyous le savoir. Elle l'asseya de force, puis se pencha afin de mettre son visage à hauteur du sien. Mine embêtée, elle lui lança tout en appuyant sur son front de son index :

"Il est pas question que tu te fasses renvoyer pour bagarre dès ton premier jour à cause de moi. Je sais pas si c'est une coutume chez les humains de faire de la cohue à son arrivée, mais je refuse de te causer des soucis alors qu'on sait même pas nos noms."

Sur ces mots, elle glissa un sourire timide qu'elle ne put camoufler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Dim 16 Oct - 14:37

"Fais pas ça ! Pas à cause de moi ! somma-t-elle."

" affraid HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA, comment ose telle me couper dans un tel élans, ça allait devenir intéressant o_o "

theo fut pris par surprise. il devait renoncer au combat qu'il venait de déclencher et qui n'avait pas encore commencé.
sa nouvelle amie l'enmena vers un banc en le tirant par le biceps d'une maniére que seuls ses vieux compagnons d'armes d'autrefois le fesaient pour l'empécher de se précipiter seul sur des centaines d'ennemies. bien évidament, il la laissa faire comme d'habitude. s'il y a bien quelque chose que theo aprécit c'est quand les autres se préocupent de lui, s'intéresse a lui. il apprécit aussi beaucoup quand des gens veullent le secourir car au final, c'est toujours lui qui finit par les sauver.
elle l'asseya alors de force sur le banc. elle lui lança tout en appuyant sur son front de son index :

"Il est pas question que tu te fasses renvoyer pour bagarre dès ton premier jour à cause de moi. Je sais pas si c'est une coutume chez les humains de faire de la cohue à son arrivée, mais je refuse de te causer des soucis alors qu'on sait même pas nos noms."

.theo découvrit alors que la jeunne fille possédait trois qualitées: du courage, une pincée de timiditée et surtout une part de grande sagesse. rares sont les personnes qui possèdent ces talents qui s'imbriquent. theo se retrouva alors dans une drolle de situation. non seullement son honneur était en jeu mais aussi sa sagesse. seulement, la fille savait se montrer convaincante. a cet instant, theo se sentit totalement dépendant d'elle. son comportement, ses actes, tout chez elle semblait être dominé d'une grande sagesse. theo appréciait ces gens la. il pensait que ces personnes la devaient être a la tête des pays. il savait qu'il pouvait confier sa vie a cette jeune femme sans avoir a le regretter.
il choisit alors de reporter ce combat. il répondit en souriant:

mon nom est theo sake et je suis le dernier samourail. désolé, j'ais tendance a vite m'emporter avec ces gens la.

il rajouta d'un sourire gentil:

tu me fait penser a ma mére, elle voulait toujours le bien des autres et elle savait se montrer persuasive

alors qu'ils discutaient, ils entendirent des pas s'approcher d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Lun 17 Oct - 15:46

Comme l'on pouvait s'y attendre, le jeune homme était surpris de la réaction de Layaki, cette dernière s'en voulant légèrement d'avoir laissé parler ses émotions et idéaux avant les conséquences que son esprit légèrement dérangé pouvait transporter sur son sillon. Après tout, elle ne le connaissait pas, et bien qu'il ait agit pour le bien de la lycéenne, il pouvait être impulsif. Qu'allait-elle faire, non pas faible mais trop gentille pour user de son pouvoir, s'il allait l'empêcher de le tirer ? Comme toujours, la question avait été écartée de la pensée de la jeune femme, elle avait surtout peur que son nouvel ami ne se retrouve blessé. Ses problèmes, elle s'en était persuadée, elle devait les régler seule.
Quoi qu'il en soit et fort heureusement, il n'avait pas cherché violence. Le jeune homme était empli d'une sagesse rare, et malgré elle, Layaki s'en était indirectement rendue compte. Au final, sur le banc, il lui esquissa une réponse, souriant, comme heureux d'avoir fait sa rencontre :

"Mon nom est Theo Sake et je suis le dernier samouraï. Désolé, j'ais tendance à vite m'emporter avec ces gens là."

Toujours penchée afin d'être à sa hauteur (puisqu'il était assis et elle debout), elle fit un sourire jovial et sincère. Il semblait l'apprécier, ce qui lui fit plaisir, car elle aussi le trouvait fort aimable, et surtout il avait visiblement des valeurs sûres ... Il n'en était pas moins étrange. Samouraï ? Depuis combien de temps cette ère était-elle passée ? D'une innocente curiosité, telle celle d'une enfant, Layaki ne se gêna pas pour lui poser la question avant de se présenter :

"Samouraï ? Comment ... ? Ne sont-ils pas tous morts ? Enfin ce n'est pas grave, je te crois ! (elle fit un énorme sourire) Moi c'est Layaki Rikku Koroka, mais tu peux m'appeler Layaki ou Laya-chan !"

Elle se redressa, recouvrant sa hauteur .... minuscule. En effet, elle ne faisait pas partie de ces filles grandes et élancées telles des mannequins, mais elle était bien dans sa peau. Enfin, Theo lui fit une seconde remarque :

"Tu me fais penser à ma mère, elle voulait toujours le bien des autres et elle savait se montrer persuasive."

Le sourire doux, gentil et légèrement nostalgique qu'il avait fait en accompagnant cette phrase attendri la lycéenne. Elle n'avait jamais eu de parents, car étant une invocation, née à l'âge de l'adolescence, elle ne connaissait ni jeunesse, ni famille, ni repères. Peut être qu'éventuellement son invocateur et la famille de ce dernier constituaient une sorte de "clan" de substitution, mais il lui arrivait rarement de se poser ce genre de questions. Elle aimait prendre les choses comme elles venaient, voilà tout. Mais quoi qu'il en soit, là n'était pas la question, et Layaki fit à nouveau une réponse spontanée sans penser au poids de ses mots :

"Voulait ? Elle est ... morte ? (elle s'arrêta net, se rendant compte de sa bêtise) Pardon, excuse-moi, tu n'as pas à m'en raconter plus, je ne voulais pas ..."

Elle se mordit les lèvres, gênée. En aucun cas elle n'avait voulu blesser son camarade, c'était simplement l'une de ses paroles spontanées. Mais, les coupant dans leur conversation, des bruits de pas fermes se rapprochaient. La lycéenne fit volte-face, et comme l'on pouvait s'y attendre, les racailles ayant vu la provocation s'avançaient presque dangereusement.

"Hé toi là ! fit l'un d'eux à l'attention de la jeune femme. Garce ! Tu vas payer pour lui !
- J'vous attends, toi et tes potes !"

Dans son dos, elle croisait les doigts, sans penser que Theo pouvait le voir. Elle stressait à l'idée d'une seconde confrontation telle la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mar 15 Nov - 22:04

"Samouraï ? Comment ... ? Ne sont-ils pas tous morts ? Enfin ce n'est pas grave, je te crois ! (elle fit un énorme sourire) Moi c'est Layaki Rikku Koroka, mais tu peux m'appeler Layaki ou Laya-chan !"

la jeune lycéenne paréssait évoquer inconciament et involontairement des sujets potentiellements sensibles tout en voulant rester gentille. c'est un art assez rare et layaki semblait différentes des personnes qu'a connu theo (hormis sa mére). c'est pour cela qu'il décidat de ne pas jouer avec elle comme il avait l'habitude de mener les gens en bateau.
il ne pouvait pas non plus avouer qu'il vivait depuis plusieurs siécles. il décida alors de ne rien dire.

"Voulait ? Elle est ... morte ? (elle s'arrêta net, se rendant compte de sa bêtise) Pardon, excuse-moi, tu n'as pas à m'en raconter plus, je ne voulais pas ..."

layaki semblait impulsive car il était clair dans son regard qu'elle ne voulait blesser personne. theo n'était pas particuliérement touché par ces propos. il avait déja connu bien pire... layaki pratiquait un art de plus en plus répendu, l'impultion. théo la connaissait aussi mais il la pratiquait ironiquement.
la bande d'agresseur arrivat alors a quelques métres du banc.

"Hé toi là ! fit l'un d'eux à l'attention de la jeune femme. Garce ! Tu vas payer pour lui !"

enfin, les négociations musclés allait commencer et comme a son habitude, theo voullait profiter de la situation tendue pour mettre son humour particulier en pratique. mais layaki pris la parole en preumiére:

- J'vous attends, toi et tes potes !"

il est clair que ses ilpultions dépassaient largement celles de theo. celui-ci était noyé dans un énorme sourrire du a la réaction de la jeunne lycéenne fragile face a la bande de brutte qui s'apprétait a l'agresser. son courrage était sans limite et méme dans une situation aussi critique, elle ne se laissait pas rabaisser. theo aperçut le croisement de doigts discrets de layaki et a son tour, il laissa libre reccourt a son ilpultion humoristique particuliére.

quelle lachetée, vous oseriez agresser une jeune femme sans défence a la place d'un homme, c'est lamentable. mes chers amis, je suis pret a oublier tout ce qui vient de se passer si vous pardonnez a cette jenne femme ce que vous lui avez fait subir et si vous vous répentissez de tout vos,péchers

théo ne croyait pas particuliérement en dieu mais la situation l'exigeait! il était heureux d'avoir prolonger cer instant dont il dévorait chaques secondes mais il savait comment cela allait se terminer et il ne supportait guérre d'étre insulté. il décida alors de précipiter les choses:

acceptez le pardon de dieu ou frappez moi sur le champ mais sachez que si vous le fétes c'est l'enfert qui vous attend

il se retournat alors vers layaki et lui esquisa un sourrire joyeux et commique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mer 16 Nov - 12:20

Le fougueux jeune homme n'avait, par la faute de Layaki, aucunement le temps de répondre. Elle enchaînait idioties sur idioties, erreurs sur erreurs, espérait effacer toutes ces bêtises d'un sourire désolé, mais au fond et malgré l'innocence dont elle faisait preuve, elle savait que tout ne marchait pas comme ça. Inévitablement, des gens bien moins sages que Theo allaient lui en vouloir, au mieux ils allaient couper les ponts, au pire ils commettaient du zèle. Mais la jeune femme, quoi qu'il lui arrive, ne souhaitait en aucun cas se laisser abattre ! Elle en avait fait la promesse au frère de son invocateur, elle devait à tous prix devenir autonome.
Pour le moment, elle n'y pensait pas. Au contraire, frêle, elle tremblotait dans l'idée de devoir faire du mal à qui que ce soit. En elle-même, elle ne redoutait point la douleur, mais son altruisme dépassait parfois largement les bornes. Elle fut surprise de voir sur le visage de son ami un large sourire se dessiner, car alors qu'elle appréhendait, il semblait nager dans le bonheur. Elle appréciait les gens souriants, certes, mais dans de telles circonstances cela l'inquiétait quelque peu. Finalement, il lança :

"Quelle lâcheté, vous oseriez agresser une jeune femme sans défense a la place d'un homme, c'est lamentable. Mes chers amis, je suis prêt à oublier tout ce qui vient de se passer si vous pardonnez a cette jeune femme ce que vous lui avez fait subir et si vous vous répentissez de tout vos pêchers.
- Theo ... lâcha la jeune femme en question presque dans un murmure d'admiration."

Les gens forts. Les gens capables d'endosser leurs responsabilités. Elle les reconnaissait et éprouvait un grand respect à leur égard. Ce type de personnes étaient son idéal, car seuls les plus forts peuvent venir en aide aux autres. Tout ce qu'elle voulait était aider, simplement. Enfin, Layaki vit son ami se lever pour ensuite surenchérir :

"Acceptez le pardon de Dieu ou frappez-moi sur le champ, mais sachez que si vous le faites, c'est l'enfer qui vous attend."

L'invocation fit tilt. Elle voyait bien, après son sourire confiant, qu'il allait se mouiller pour elle. Au final, elle avait fait tout l'inverse que ce qu'elle aurait du, elle s'en voulait, mais elle était persuadée qu'elle pouvait se racheter. Souvent, dans ce genre de situations, ce qu'elle faisait aggravait les choses, mais c'était là le seul moment où elle n'apprenait jamais de leçons. Contrariée de devoir, une fois de plus, compter sur quelqu'un d'autre, elle fronça les sourcils et serra les dents dans une seule et unique pensée :

*Contre ce nombre, il n'a aucune chance ! Et puis il va sûrement se faire renvoyer ! Hors de question !*

Mais elle n'eut pas le temps de "raisonner" plus loin, que déjà les vandales accoururent vers les deux jeunes gens, armés de canifs. Dans une impulsion de peur, toujours si spontanément, Layaki fit apparaître une très petite bombe au sol ce qui suffi pour plonger le groupuscule de malfrats ainsi qu'elle-même et son ami dans de la fumée. Elle eut une quinte de toux, mais pu tout de même glisser à Theo :

"Je t'ai déjà dit. Il est hors de question que tu te fasses renvoyer dès ton premier jour pour bagarre à cause de moi. Si tu veux te battre, tu les choperas derrière le portail !"

Entre deux "Kof ! Kof !" puisque la fumée était toujours bien présente, elle ricana délicatement. Aucunement une façon narquoise de faire, c'était juste un petit éclat de rire timide et discret, compulsif lui aussi, qu'elle ne saurait maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mer 7 Déc - 11:15

theo n'eut que le temps de voir une petite bombe avant le nuage de fummée n'aparaisse.
"une bombe. biensur. venue de nulle part. c'est trés courent..." théo était sidéré. lui qui avait l'habitude de tout comprendre et de tout maitriser ( hormis son humour) était complétement perdu. layaki lui parla alors d'un air sérieu:

"Je t'ai déjà dit. Il est hors de question que tu te fasses renvoyer dès ton premier jour pour bagarre à cause de moi. Si tu veux te battre, tu les choperas derrière le portail !"

il comprit alors dans son regard et dans l'intonation de sa voie qu'elle semblait maitriser la situation. "mais comment estce possible? elle n'a pas pu lancer la bombe, je l'aurais vu"
il se rappella alors les paroles du vieu sage qui lui avait indiqué cet endroit.
"ils sont comme toi la bas, tu n'est pas seul"
"biensur, elle maitrise des pouvoirs spéciaux, surnaturels".
il comprit alors que layaki n'était pas une jeune fille sans défence. il ignorait encore tout d'elle mais son comportement en disait long.

mais je ne suis pas encore étudiant ici dit il en chassant la fumée de ses mains. il fut alors pris par un coup de sagesse et décida de mettre un terme a cette situation. la fumée était encore présente et il ne voyait même pas ses pieds. il se servit alors de son sens de l'orrientation et de ses vieux entrainements de samourail pour se repérer.

tu vien, on met les voiles dit il gentiment a sa nouvelle amie.
il la pris alors par la main et se mit a courrir en dirrection de l'emplacement ou ils avaient vu pour la derniére fois les hommes. il ressenti alors la présence de l'un d'eux qui était imobile et sur leurs chemins. il était impossible pour l'homme qui lui fesait face de voir quoi que ce soit mais theo savait qu'il était la. tout en courant, il lui serra la main en guise de salut et fit a la prochaine. il continua de courrir avec layaki qu'il n'avait toujours pa laché. un léger bruit derriére lui lui fit comprendre que la racaille a qui il avait sérré la main venait de faire un tour entier sur lui méme avant de s'écraser au sol cela étant du a la poigne que théo lui avait fait dans un élans plustot fort.
enfin, ils sortirent de la fumée et se cachérent derriére le batiment que théo trouvait le plus sécurisé. il sourrit alors de tout son coeur.

tu me fait visiter les lieux?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mer 7 Déc - 13:36

Le jeune homme semblait ne pas trop comprendre la situation sur le coup. Il faut dire que le pouvoir d'explosion n'est pas des plus classiques, surtout que Layaki ne le maîtrisait absolument pas. Elle ne savait ni comment elle faisait pour invoquer une bombe, ni comment s'en empêcher. A dire vrai, elle-même était assez surprise de ce qu'elle avait fait, elle ne s'attendait pas à tant de fumée.
Mais, après la réplique de la lycéenne, Theo lui fit :

"Mais je ne suis pas encore étudiant ici, tout en chassant la fumée de ses mains. Tu viens, on met les voiles."

Mettre les voiles ? Dans cette fumée omniprésente et opaque ? Layaki ne voyait même pas le bout de son nez, ne discernait ni son ami ni les autres voyous, et ce n'est pas peu dire, elle se repérait uniquement grâce à son ouïe. Elle se demanda de suite comment il allait faire pour les sortir de ce lourd manteau qui tenait en suspend dans l'atmosphère mais qui bientôt allait retomber telle de l'immaculée neige, puis se dit qu'il était tout simplement largement plus fort qu'elle. Après tout, elle était loin d'avoir le monopole de la classe - surtout elle, qui faisait toujours n'importe quoi - !
Quelques instants plus tard, elle senti une drôle de chaleur envelopper sa main. Elle n'eut pas le temps de comprendre avant de se sentir tirer par un corps qu'elle pouvait sentir puissant et dans un sens rassurant. Elle divagua à l'aveuglette, donnant toute sa confiance à son ami, jusqu'à sortir de la masse fumigène. Elle entendit un bruit sourd de chute dans son dos, détail qu'elle ne suivit pas exactement. Maintenant que les malfrats étaient bien loin, elle pouvait faire attention à des choses plus futiles. Theo n'avait toujours pas lâché son poignet, et elle qui d'habitude avait les articulations plutôt froides s'était accommodée à cette douce chaleur qui se répandait dans tout son bras. Ils continuèrent de courir jusqu'à l'arrière de l'immeuble, où Layaki se retrouva essoufflée. Sa respiration forte s'entendait très bien, et pourtant elle sentait sa cage thoracique vide d'air. Soudain, elle eu un fou rire.
Elle ne pu contrôler ses rires, elle-même ignorait si cette réaction était plutôt nerveuse ou sincère. Il n'y avait pas lieu de s'amuser, à vrai dire, et elle se sentait honteuse seulement malgré tous ses efforts elle ne s'arrêtait pas. Elle se laissa tomber sur son postérieur et ne pu enfin cesser ses gamineries qu'une fois à terre.

"Excuse-moi ! lança-t-elle encore souriante. J'sais pas ce qu'il me prend."

Mais elle se stoppa quand elle entendit :

"Tu me fais visiter les lieux ?"

Theo était tout sourire, ce qui la rendit heureuse à son tour.

"Avec plaisir ! s'exclama-t-elle joyeusement."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Dim 11 Déc - 13:46

"Excuse-moi ! lança-t-elle encore souriante. J'sais pas ce qu'il me prend."
theo se mis a rire a son tour. leurs situation actuelle devrait aspirer la peur mais la maniére dont ils ont fuis ces bruttes était assez comique

je pense qu'ils s'en souviendront dit il en riant

"Avec plaisir ! s'exclama-t-elle joyeusement."

il se mit alors a genoux, repris ses esprits et la regarda dans les yeux.

c'est bien toi qui a fait aparaitre la bombe? il s'agissait a la fois d'une question et d'une affirmation. quelle classe cheers dit il avec un sourrir plein d'émotion

théo était anxieux. le pouvoir de layaki dépassait toutes les loies scientifiques, aucunes mutation n'y aucunes machines ne pouvait faire apparaitre des bombes...

ils entendirent alors les racailles hurler. ils étaient a leurs recherche et des bruits de pas non loin de layaki et de theo se firent entendre.

ils sont vraiment déterminés pour une revanche. bonsang n'y a t'il pas un dirrecteur dans cette akadémie? en plus, ce serais l'occasion pour moi de m'inscrire Razz

ce n'était pas dans ses habitudes de tricher mais théo savait désormais que si combat il y avait contre d'autres membres de l'akadémie, ce serait un combat de pouvoir spéciaux et surnaturels et théo ignorait tout de ses adversaires. de plus, layaki etait la et ils sont trop nombreux. cela allait mal finire...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Mer 14 Déc - 17:25

Layaki, encore essoufflée et assise par terre ne savait trop que penser de l'académie. La veille, il lui était arrivé des mouises. Aujourd'hui, et de plus avec les même personnes, l'opération s'était répétée. Ce qui lui était arrivé serait venu à bout de n'importe qui. Pourtant, en parallèle, elle avait fait de superbes rencontres : celle de Lumine, et maintenant celle de Theo. Ces deux simples faits avaient suffit à rendre heureuse la lycéenne, si l'on n'omet pas d'ajouter la passion qu'elle avait pour l'apprentissage de matières et la ferveur avec laquelle elle voulait devenir puissante pour son invocateur. Le sourire ne la quitterait jamais. Elle se l'était promis.
Mais elle n'y pensait pas pour le moment. Elle avait écouté la réplique de son nouvel ami (avec qui elle avait déjà vécu bien des périples en l'espace de même pas une demie-heure), puis le vit s'agenouiller devant elle. Elle fut surprise de ce geste, tant de loyauté, d'humilité et de sagesse dans un mouvement : elle n'avait jamais vu ça. Peut être avait-elle déjà vu cela dans un film sur les chevaliers ? Cet homme était une énigme pour elle. Voilà quelques années qu'elle observait sans relâche les humains, et il venait chambouler toutes ses théories. N'ayant pas l'envie de se casser la tête et d'un naturel inconscient (voir ignorant), elle partit sur l'hypothèse qu'il était un peu comme elle : pas vraiment humain. Juste quelque chose d'autre, n'importe quoi, n'importe qui, mais pas humain. En tous les cas, il avait vécu. Layaki fut même troublée par l'étincelle vivace qui ne tressaillait pas d'un pouce dans le fond de son regard lorsqu'il la fixa. Elle ne savait que dire, alors, gênée et mal à l'aise car n'ayant jamais eu cette impression de mots manquants, elle se tut. Peut être ses joues se teintèrent quelque peu, réflexe banal chez n'importe quelle jeune fille à l'approche si déterminée d'un jeunot.

"C'est bien toi qui a fait apparaître la bombe ? demanda-t-il d'un air affirmatif. Quelle classe !"

Layaki fut gênée par ce compliment. Son invocateur l'avait toujours plus ou moins verbalement malmenée, alors elle avait un peu de mal, surtout venant d'un "étranger".

"Merci ! lança-t-elle joyeusement cachant au possible son malaise. Je ne le contrôle pas vraiment en fait ... Ca vient comme ça, boum !"

Mais déjà, des bruits de pas et de voix se firent entendre. Les malfrats étaient sans doutes en train de chercher revanche. L'invocation était inquiète. Elle n'avait pas l'envie, d'autant plus qu'elle ne maîtrisait pas son pouvoir, d'une énième confrontation. Machinalement, elle prit un peu de recul par rapport à Theo, se cachant derrière lui sans vraiment le faire (?). Son ami la rassura :

"Il sont vraiment déterminés pour une revanche. Bon sang, n'y a-t-il pas de directeur dans cette académie ? En plus, ce serait l'occasion pour moi de m'inscrire.
-Ben il y en a bien un. Vaut mieux se barrer, j'ai pas confiance en eux. Je t'y conduis ?"

Elle accompagna sa phrase d'un large sourire qui en disait long sur ses préférences quant aux options qui s'offraient à eux : à savoir se battre ou quérir refuge dans un établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   Lun 19 Déc - 11:12

"Merci ! lança-t-elle joyeusement cachant au possible son malaise. Je ne le contrôle pas vraiment en fait ... Ca vient comme ça, boum !"
layaki avait une façon de s'exprimer assez comique ce qui fit discrétement rire théo.
alors que les bruits de pas futs didtincts, layaki se cachat légérement derriére theo, signe qu'elle lui fesait déja pleinement confiance et qu'elle ne voulait absolument pas participer a la belle.

"Il sont vraiment déterminés pour une revanche. Bon sang, n'y a-t-il pas de directeur dans cette académie ? En plus, ce serait l'occasion pour moi de m'inscrire.
-Ben il y en a bien un. Vaut mieux se barrer, j'ai pas confiance en eux. Je t'y conduis ?"

elle fut alors dominé par un large sourrir que theo reconnut imédiatement. c'est le symbole de la sagesse et d'une personne seine d'esprit.

oki, je te suis

theo sourrit a son tour. le fait que layaki fut comme une guide montrait qu'elle dominait a son tour la situation et cet échange de confiance entre personne n'était pas arrivé a théo depuis... il était donc heureux.
il réfléchit alors, pris une pierre sur le sol et la lança dans un buisson de l'autre coté de la cour pour distraire les racailles et les mener sur une fausse piste.

il tendit alors sa main vers layaki et lui dit d'un gransd sourrire
a toi de me guider
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: arrivée de theo a l'akademie   

Revenir en haut Aller en bas
 
arrivée de theo a l'akademie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Fukimura :: Rps Archivés-
Sauter vers: